FORUM : LA SANTE EN PÉRIL LE 09 NOVEMBRE A MONTAUBAN

Vous êtes professionnel ou usager des services de santé du Tarn et Garonne.
Comme vous peut-être, nous faisons le constat qu’il ne permet pas d’apporter une réponse satisfaisante aux besoins de santé de la population du département.
Afin d’échanger sur cette problématique, les organisations CGT retraités 82 , FSU retraités 82, ANR82, Solidaires Retraités-Retraitées, FO, ADRA Retraités Agriculteurs organisent un forum pour établir un état des lieux et alerter la population, les décideurs ainsi que les professionnels sur la situation préoccupante de l’offre de santé dans notre département.

JEUDI 09 NOVEMBRE 2017 A 18H00

SALLE POLYVALENTE DE LA PSYCHIATRIE

CENTRE HOSPITALIER DE MONTAUBAN

Communiqué CGT retraités 82 , FSU retraités 82, ANR82, Solidaires Retraités-Retraitées, FO, ADRA Retraités Agriculteurs

Parceque nous sommes de fréquents utilisateurs, nous constatons au quotidien la dégradation inquiétante de notre systéme de santé.
Nous appelons à la mobilisation du plus grand nombre pour exiger une prise en compte satisfaisante des besoins de santé de la population.

Trouver un médecin devient parfois impossible 

Certains endroits du département sont devenus des déserts médicaux, c’est particuliérement vrai en milieu rural, mais cela concerne aussi les villes.(Montauban:14 généralistes au moins seront partis à la retraite en 2018, Montbeton :4000 habitants sans médecin.
A chaque départ à la retraite d’un médecin, c’est l’angoisse pour en trouver un nouveau car le remplacement n’est que rarement assuré, ainsi nous pouvons nous trouver pendant des mois sans médecin traitant.
Les délais pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste ou même un généraliste ne cessent de coître.Il faut parfois attendre des mois pour être pris en charge.
Que de souffrance ! Que d’anxiété ! Que de temps perdu ! Et peut être quelle perte de chance de guérir !

Le coût des soins devient insuportable ! 

Entre le prix des mutuelles (plus on est âĝé plus on paye, les dépassement parfois indécents d’honoraires, les déremboursements…Se soigner devient un luxe. Le renoncement aux soins concerne plus d’un quart de la population.
Que dire des sommes qu’il faut verser quand vient la dépendance et plus particulièrement en EHPAD(établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes.

L’hôpital public est asphyxié

A force de fermetures d’hôpitaux de proximité, de suppressions de services ou de lits, l’hôpital ne peut plus répondre aux besoins des populations.
Aussitôt entré à l’hôpital, il faut en sortir au plus vite, nous ne sommes plus des malades, nous devenons des actes de soins rémunérateurs.
Cette course folle à l’activité épuise le personnel des établissements de santé publics et privés et déshumanise les soins !
Il faut un mois pour obtenr un IRM, un SCANNER…1 mois pour un rendez-vous chez un chirurgien, mais il faudrait sortir le plus vite possible aprés une opération… ou est l’intérêt du malade ?

L’offre de soin publique est insuffisante

Les agences régionales de santé n’ont eu de cesse de favoriser le secteur privé d’hospitalisation au détriment du public.
Pour de nombreuses pathologies les patients sont contraints de se faire soigner dans le secteur privé lucratif.Celui-ci facture au prix fort ses prestations ou services(dépassements d’honoraires, prix des chambres individuelles, parking…

Notre systéme de santé est bien malade ! L’austérité le tue peu à peu : redonnons-lui un souffle nouveau en exigeant : 

-prise en charge à 100% par la sécurité socale
-Formation et répartition des médecins et personnels de santé pour « couvrir » tout le territoire
-Prise en charge par la sécurité sociale de la dépendance
-Un hôpital public doté de moyen nécessaire pour un meilleur service à la population
 

JEUDI 09 NOVEMBRE 2017 A 18H00

SALLE POLYVALENTE DE LA PSYCHIATRIE

CENTRE HOSPITALIER DE MONTAUBAN

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *