1968 sera une année de grandes luttes ouvrières ! ! !

Les vœux de l’IHS CGT FAPT :

« Il n’y a guère besoin d’être devin, 1968 sera une année de grandes luttes ouvrières » écrit Georges Frishmann, alors secrétaire général de la Fédération CGT des PTT dans son éditorial du journal fédéral de janvier 1968, qui titre :

1968 sera une année de très grandes luttes

Atteintes à la Sécurité Sociale, hausse des prix, les raisons ne manquent pas pour agir dans une profession où les 2/3 du personnel sont cantonnés dans les catégories C et D (les plus basses de la Fonction Publique). La vie est dure pour ces « petites catégories » où le retard dans les rémunérations, sur le coût de la vie, s’accumule depuis plusieurs années, la perte est chiffrée à au moins 20 % par la CGT !

L’année 1967 avait donné le ton avec 4 millions de journées de grève recensées par le ministère des Affaires Sociales.

Le 19 octobre 1967, lors de la grève interprofessionnelle pour la défense de la Sécurité Sociale, il y a 100 000 grévistes aux PTT. Ils débrayent aussi pour s’opposer aux orientations du budget des PTT en discussion à l’Assemblée et pour affirmer leur opposition au projet de scission des services des postes et télécommunications. C’est une grève unitaire CGT CFDT, avec FO (à part) pour la première fois depuis longtemps.

Des actions ont lieu au Timbre Poste contre le déménagement du service et l’année s’achève par une forte grève à St Lô , dans la Manche, où 90 % des téléphonistes cessent le travail et au centre de tri de Paris-chèques avec une grève à 100 % du tri de nuit.

Ces éléments méritent d’être rappelés, alors que l’on va fêter le cinquantième anniversaire de ces événements, c’est un bon moyen pour souhaiter à tous une :

Bonne heureuse et active année 2018

RETROUVER L’IHS CGT FAPT SUR LEUR SITE : CLIQUEZ ICI

CAM04998b

L’Institut d’Histoire Sociale de la Fédération CGT-Fapt a été créé en 1998 pour faire connaître son histoire et celle des luttes sociales aux PTT.

On peut se procurer le journal trimestriel « Le Relais »  qui rend compte de leurs activités et publie des articles sur l’Histoire Sociale soit directement auprès de l’IHS.Cgt Fapt ou encore mieux, en s’abonnant pour l’année (4 numéros par an) en adhérant à l’IHS pour 20€.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *