LA POSTE : Augmenter les salaires c’est nécessaire, possible et urgent

Les négociations annuelles obligatoires sur les salaires viennent de s’ouvrir à La Poste.

Dans beaucoup d’entreprises il s’agit aussi d’un moment de lutte pour faire entendre les revendications pour une véritable répartition des richesses, comme par exemple à la raffinerie de Donges où à l’appel de la CGT et de la CFDT, les salariés ont fait grève du 8 au 10 décembre contre la pingrerie salariale du pétrolier qui propose 0,9 % d’augmentation alors que le groupe TOTAL annoncerait un bénéfice proche des 10 milliards ou encore les salariés de HOLIDAY IN, une chaîne d’hôtel qui revendiquent entre autres, la même prime de panier pour tous, c’est-à-dire qu’elle passe de 1,90 à 4 euros pour tous.

Les postiers subissent aussi une cure d’austérité depuis plusieurs années et la hausse de la CSG ainsi que la journée de carence sont du moins sur le pouvoir d’achat.

A La Poste, un ACC 1.2 commence avec un salaire à 1474 euros bruts soit 8 euros de plus que le SMIC. C’est dire si les salaires sont bas à La Poste. Comment vivre décemment dans ces conditions ?

Les salaires des postiers n’ont pas été revalorisés correctement depuis plusieurs années et leur pouvoir d’achat décroit. Les salaires ne permettent plus d’assurer les besoins quotidiens des agents en matière de logement, de santé, d’éducation, de loisirs, etc…Nombre de collègues sont dans une situation de grande précarité financière et il ne se passe pas un jour sans que les services RH, les assistantes sociales ne soient sollicités. Et les demandes vont croissant. Un agent, en espérant qu’il bénéficie d’une promotion au cours de sa carrière, ce qui n’est pas toujours le cas, pourra espérer toucher 1746 euros bruts après 28 ans de labeur.

Dans le même temps, les dividendes explosent le Résultat d’exploitation atteint les 975 millions d’euros et une infime minorité s’enrichit en faisant fructifier son capital, cela aux dépend du plus grand nombre et de l’intérêt général. 

La Poste doit investir dans ce qui fait sa richesse en créant des emplois, en augmentant les salaires de ceux qui s’emploient à la faire vivre pour développer un service public postal moderne et innovant. Dans ce contexte d’ouverture de négociations, la CGT exige que ces négociations ne débouchent pas sur des « mesurettes », mais sur la satisfaction des revendications des personnels, et ce, quel que soit le statut : fonctionnaire, auxiliaire de droit public ou salarié.

Bref tout augmente SAUF les salaires, ça ne peut plus durer ! ! !

La Poste a les moyens d’augmenter les salaires ! ! !

Mobilisons nous ! ! !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *