LA POSTE : Lutte des facteurs de Réquista s’amplifie…

Le mouvement de grève des facteurs de Réquista continue avec le soutien de la population. Ils se battent contre les suppressions d’emplois, les tournées de distributions l’après-midi… Ils viennent d’être rejoints par les facteurs des bureaux alentours qui subissent les conséquences d’organisations de travail qui fracassent notre métier, le service public postal de proximité, les emplois sur les territoires…

Honte à La Poste qui refuse une nouvelle fois de négocier et préfère l’enlisement du conflit en portant une atteinte grave au droit de gréve en remplaçant les agents grévistes…Il est pas beau le « dialogue social » made in Macronland ? ? ?

Et que fait l’actionnaire principal :  l’Etat ? ? ! ! !  RIEN …Il abandonne nos territoires, démolit nos services publics pourtant indispensables aux populations les plus fragiles…Assez des doubles discours ! ! !

 

PHOTO ET ARTICLE LA DDM :

En grève illimitée depuis le 29 janvier dernier, les facteurs de La Poste de Réquista ont été rejoints, hier matin, par leurs collègues des bureaux voisins. À l’appel de l’intersyndicale FO-SUD-CFDT-CGT, ils étaient ainsi une cinquantaine à manifester pour leurs conditions de travail.

Les grévistes soutenus par des élus

Les facteurs de Villefranche-de-Panat, Cassagnes-Begonhès, La Primaube et Rieupeyroux, sont venus, tôt hier matin, rejoindre le piquet de grève de leur collègue réquistanais.

En réponse au préavis départemental déposé par l’intersyndicale FO-SUD-CFDT-CGT, une cinquantaine d’entre eux a en effet rallié le mouvement engagé le 29 janvier dernier, pour protester contre la suppression d’un poste et demi à Réquista et la modification des horaires de travail.

De nombreux élus des communes desservies, parmi lesquels Michel Causse, président de la Communauté de communes du Réquistanais, étaient également à leurs côtés ; de même qu’Arnaud Viala, député de l’Aveyron.

Des collectifs d’usagers ont aussi apporté leur soutien aux manifestants. « Ils ont notamment empêché les voitures jaunes de partir faire la distribution, explique Laurence Cahors, secrétaire générale CGT FAPT12, puisque la Poste a embauché du personnel pour casser la grève… », regrette-t-elle.

En savoir plus sur https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/06/2737013-requista-mouvement-greve-poste-monte-cran.html#z5VsMoDRDH8ekGCp.99

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *