LA POSTE : Sous-traitance…La Direction se retrouve en correctionnelle

Le 30 janvier 2018, le parquet de Nanterre a demandé le renvoi devant le tribunal correctionnel de La Poste pour recours extrême à sous-traitance dans la livraison de colis.
Ce renvoi fait suite à la mort d’un employé en sous-traitance le 08 décembre 2012 qui n’avait pas été déclaré pour les quinze premiers jours de son contrat.
Le dumping social installé et développé par La Poste conduit inexorablement, à la détérioration des conditions de travail, à un mal être et, trop souvent à des drames. Il consiste à transférer toutes les activités et notamment les
plus lucratives comme celles du colis, vers la précarité d’emploi (CDD, intérimaire, mission, sous-traitance….). Cette stratégie aboutit à la précarité d’un coté et à des suppressions d’emplois de l’autre chez le donneur d’ordre, qui a beau jeu de vanter ses accords sociaux tout en cachant sous le tapis la misère externalisée.

Sous-traitance et précarité à La Poste… ÇA SUFFIT !

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUE CGT FAPT

Vous travaillez dans la sous-traitance ? des droits à faire respecter !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *