Le 15 MARS : MOBILISATION DES RETRAITES ET DES EHPAD

Mobilisons nous le jeudi 15 mars à l’appel de l’intersyndicale nationale des retraités et de la santé dans la continuité de la journée des EPHAD.

LE 15 MARS :

NON À LA BAISSE DES PENSIONS

Les retraitées et les retraités : ni privilégiés ni assistés !

Au 1er janvier 2018 la CSG a augmenté de 1,7 point. Une augmentation de 25 %, pour la plupart des retraités, provoquant une baisse nette des pensions de plusieurs centaines d’euros par an.

Les retraitées et les retraités ne sont pas des privilégiés !

Non à la hausse de la CSG

Non à la baisse des pensions

Le 15 mars 2018

Journée nationale d’actions

Rassemblement et manifestation

 à 10h00 Devant la Préfecture

12h00 : assemblée générale et pique-nique (tiré du sac)

14h30 : une délégation se rendra à la permanence de Mme PINEL à Castelsarrasin, 27 rue Descazeaux

LIRE LE tract unitaire

Les neuf organisations de retraité-e-s ont fait le bilan de la journée du 30 janvier de grève et de manifestations, en défense des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), lancée à l’appel des organisations syndicales des personnels et soutenue par les directeurs d’établissement, à laquelle les personnes retraitées se sont associées et ont largement participé.

Des milliers de salarié-e-s se sont mobilisés dans les établissements, aboutissant à un taux de grévistes de 31,8 %, jamais vu dans ce secteur. Des milliers de retraité-e-s étaient présents dans les cortèges.

L’émotion s’est répandue dans toute la population qui refuse le traitement indigne réservé à nos anciens : une douche par semaine, repas servis froids, etc… Cette situation ne peut plus durer !

Les neuf organisations de retraité-e-s constatent que les réponses du gouvernement ne sont pas à la hauteur : les 50 millions de rallonge accordés in extremis ne représentent qu’un peu plus de 6 000 € par établissement. C’est du mépris ! Dans ces conditions, nos neuf organisations estiment que la mobilisation doit se poursuivre et se renforcer, bien entendu aux côtés des personnels du secteur médico-social.

Elles soutiendront toute initiative prise par les fédérations syndicales qui sera arrêtée dans les prochains jours.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *