Panne nationale : Orange doit donner la priorité aux investissements

Panne nationale : Orange doit donner la priorité aux investissements

 17 mai 2018

Un incident technique a impacté l’interconnexion voix fixes et mobiles entre Orange et les Opérateur Tiers durant 2 jours, les 14 et 15 mai.
La source du problème vient d’équipement de l’opérateur Orange.

La CGT ne peut y voir que la conséquence d’orientations stratégiques mortifères d’Orange, sous le diktat de ses actionnaires, État compris.

Il ne peut y avoir multiplicité des opérateurs sans que les passerelles entre eux ne soient des points de fragilisation des réseaux.
La fuite en avant dans la recherche de rentabilité à court terme montre ses limites.
Le manque d’investissements matériels et humains dans les services techniques, en général, et dans les réseaux, en particulier, se font sentir. Le transfert vers la sous-traitance vers des industriels de l’exploitation des réseaux historique ou du futur pour satisfaire EXPLORE 2020 avec la baisse des emplois conduit à une perte de connaissance par les salariés Orange des différents réseaux et de leur interconnexion. On ne peut vider ces services de leurs compétences et de leurs savoir-faire et persister à penser que tout peut fonctionner comme si de rien n’était.

Ce type d’incident très médiatique et surtout maintenant avec les réseaux sociaux met sous pression les salariés d’Orange dans le traitement de ces crises rajoutant du stress à des salariés qui subissent la baisse drastique des effectifs et de nombreuses réorganisations.
Le démantèlement de la recherche et développement et l’achat de matériels à bas coût, ne peuvent pas perdurer sans conséquences sur le fonctionnement des réseaux.
C’est bien le résultat de cette politique de l’entreprise que les usagers des réseaux de l’ensemble des opérateurs viennent de subir. Et personne ne peut affirmer que cela ne se reproduira pas.
Rappelons-nous l’incident de 6 juillet 2012 où le réseau mobile voix et data s’est effondré.
La CGT n’a de cesse de demander que les orientations d’Orange soient revues :·
La R&D doit être revalorisée et redevenir le pilier du développement des réseaux.
Les investissements sur les équipements, les effectifs, la formation, la reconnaissance des compétences, doivent être revus à la hausse. Orange doit redevenir l’opérateur de référence qu’était France Télécom avant sa privatisation.
une stratégie claire pour l’Opérateur Orange et non pas une communication pour les financiers.
L’État doit aussi revoir ses orientations. La CGT demande l’appropriation publique totale des réseaux pour en revenir à la notion de « réseau sans coutures ».

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *